Deutsch Français Italiano

Die Website der EFPP Schweiz

Die EFPP Deutsche Schweiz ist die einzige Schweizer psychoanalytische Gesellschaft, in der Erwachsenen-, Kinder- und Gruppenthera­peuten sowie psychologische und ärztliche Psychothera­peuten aus allen Sprachregionen gemeinsam organisiert sind. Sie ist ein Gliedverband der EFPP (European Federation for Psychoanalytic Psychotherapy in the Public Sector). Die EFPP wurde 1991 in London gegründet und umfasst heute nationale Gesellschaften in fast allen europäischen Ländern mit rund 14’000 Mitgliedern. Ihr Hauptziel ist die therapeutische Umsetzung und die Verankerung des psychoanalytischen Wissens im öffentlichen Gesundheitswesen (public sector): Psychoanalytische Psychotherapien sollen breitesten Bevölkerungsschichten zugänglich sein. Die EFPP setzt fünf Akzente: Förderung der klinischen Praxis und Forschung durch Kongresse, Tagungen, Publikationen und Forschungsprojekte. Unterstützung und Realisation von Weiterbildungs- und Fortbildungsprogrammen für praktizierende Therapeutinnen und Therapeuten. Politische Einflussnahme auf Behörden und Versicherungsträger. Entwicklung von Ausbildungsstandards für die berufliche Aus- und Weiterbildung. In der Schweiz ist die EFPP in der Deutschschweiz, in der Romandie und im Tessin mit eigenen Organisationen vertreten, die auf der Basis einer engen Zusammenarbeit unter dem Namen EFPP Schweiz ein nationales Netzwerk bilden: EFPP Deutsche Schweiz EFPP Suisse Romande section adultes et section enfants et adolescents ARPAG Association Romande pour la Psychothérapie Psychanalytique de Groupe EFPP Svizzera Italiana Academia di Pscicoterapia Psicoanalitica della Svizzera Italiana (APPsi) Die EFPP Deutsche Schweiz besteht aus drei Sektionen: Sektion für Psychoanalytische Erwachsenentherapie Sektion für Psychoanalytische Kinder- und Jugendlichenpsychotherapie Sektion für Gruppenanalyse

EFPP Suisse Romande

Fondée en 1998, l’EFPP Suisse Romande fait partie de l’EFPP Suisse qui est la seule association psychanalytique nationale qui réunit des psychologues et des psychiatres, psychothérapeutes d’adultes, d’enfants et d’adolescents ainsi que de groupes. Elle est une branche de l’EFPP Europe (European Federation for Psychoanalytic Psychotherapy in the public sector) qui est représentée aujourd’hui dans presque tous les pays européens avec environ 14’000 membres. Son but principal est d’ancrer les traitements et les connaissances psychanalytiques dans le secteur de la santé publique et de rendre les psychothérapies analytiques accessibles à toute personne ayant besoin de soins psychiques. Ce site s’adresse donc à un large public, c’est-à-dire à toute personne désirant connaître et participer à nos activités, devenir psychothérapeute ou continuer à se former, mais aussi à ceux qui souhaitent entreprendre une psychothérapie psychanalytique, aux pouvoirs publics, aux assureurs, aux différents partenaires de soins. En pratique, l’EFPP Suisse Romande organise une journée scientifique annuelle, traditionnellement le 1er samedi de novembre. Elle participe activement à la Formation Continue Universitaire dans les Universités de Lausanne et de Genève. Depuis 2003 elle propose des conférences ouvertes au grand public et depuis 2015, des modules de formation à la psychothérapie en association avec le Centre de Psychanalyse de Suisse Romande. Portrait de l’EFPP Suisse romande L’EFPP Europe et ses branches visent ainsi à constituer une plateforme d’échanges entre psychothérapeutes, à garantir la qualité de la formation post-graduée et continue dans le domaine de la psychothérapie psychanalytique, et à favoriser le développement de projets de recherche. L’EFPP Suisse Romande organise une journée scientifique annuelle, traditionnellement le 1er samedi de novembre. Elle participe activement à la Formation Continue Universitaire dans les Universités de Lausanne et de Genève. Depuis 2014 elle propose des conférences ouvertes au grand public et depuis 2015, des modules de formation à la psychothérapie en association avec le Centre de Psychanalyse de Suisse Romande . L’EFPP Europe et ses branches visent ainsi à constituer une plateforme d’échanges entre psychothérapeutes, à garantir la qualité de la formation post-graduée et continue dans le domaine de la psychothérapie psychanalytique, et à favoriser le développement de projets de recherche. L’EFPP Suisse Romande organise une journée scientifique annuelle, traditionnellement le 1er samedi de novembre. Elle participe activement à la Formation Continue Universitaire dans les Universités de Lausanne et de Genève. Depuis 2014 elle propose des conférences ouvertes au grand public et depuis 2015, des modules de formation à la psychothérapie en association avec le Centre de Psychanalyse de Suisse Romande . Vous pouvez également parcourir notre Argumentaire. Psychothérapies psychanalytiques Les psychothérapies psychanalytiques sont des traitements issus de la psychanalyse qui constituent un ensemble de pratiques thérapeutiques, chacune liée à un cadre particulier, applicables aux situations cliniques les plus variées (angoisse, dépression, inhibition ou autres difficultés relationnelles, troubles de la personnalité, maladies psychosomatiques, psychoses, …) rencontrées tout aussi bien chez les enfants, les adolescents et les adultes. L’une des spécificités de l’approche psychanalytique est de considérer la personne dans son intégralité, en tant que sujet. La situation de dépendance, tant physique que psychique, dans laquelle se trouve l’être humain à la naissance donne une importance particulière aux premières relations qu’il va nouer, et grâce auxquelles il va développer une individualité propre. L’un des postulats de base de la métapsychologie psychanalytique tient dans la présence, très précocement dans la vie psychique, de déterminants inconscients (par ex. fantasmes, pulsions), qui vont agir et être constitutifs du développement de l’individu. La construction de cette identité ne se passera pas sans conflits ni souffrances à surmonter. Dans ce sens, la souffrance psychique peut être considérée comme contribuant à la maturation psychique (comme celle rencontrée par exemple lors de périodes de crise existentielle ou lors de deuils). Elle ne prendra valeur de maladie que lorsqu’il n’y a pas, ou plus, d’interlocuteur permettant d’intégrer les parties blessées du monde interne. L’individu, pour survivre, va alors tenter d’isoler et de se couper de ce segment inacceptable de lui-même, le reléguant au moyen de différentes « opérations défensives » dans une sorte de réduit psychique qu’il essaie d’oublier. Celui-ci restant cependant actif, il va faire retour par l’expression de symptômes psychiques, corporels ou encore de problématiques relationnelles invalidantes. Nous n’avons ainsi pas à faire aux signes d’une maladie qu’il s’agirait « simplement » de supprimer au plus vite, mais à des éléments conflictuels profondément enracinés dans l’individu, qu’il s’agit d’amener à la conscience, ceci en donnant dans le traitement une place importante au rêve et à la pulsionnalité. La dimension subjective du trouble joue un rôle essentiel. La levée des inhibitions limitant l’utilisation des ressources internes et des capacités relationnelles dont tout un chacun dispose passe alors par la définition d’un cadre de traitement spécifique permettant en particulier l’analyse du transfert, c’est-à-dire la remise en jeu et la compréhension au sein traitement même des aspects inconscients de la relation engagée entre le patient et son (ses) thérapeute(s). A titre d’exemples des approches psychanalytiques, nous pouvons mentionner, entre autres: les psychothérapies psychanalytiques individuelles les psychothérapies psychanalytiques brèves les psychothérapies psychanalytiques de groupe et le psychodrame les psychothérapies psychanalytiques familiales ou de couple les psychothérapies psychanalytiques à médiation corporelle les psychothérapies psychanalytiques institutionnelles (menées par une équipe de soins pluridisciplinaire en milieu institutionnel).

EFPP Svizzera Italiana

La psicoterapia psicoanalitica è un metodo di terapia che ha il suo referente teorico-clinico nel pensiero e nella tradizione freudiana. Trova la sua centralità nell’ascolto e nella elaborazione, attraverso la parola, degli aspetti consci e inconsci della relazione intersoggettiva. Questa relazione si esplicita nel rapporto terapeuta-paziente sotto forma di fantasie e affetti coscienti e inconsci. Al centro dell’interesse e della dinamica della cura stanno le paure ed i conflitti consci e inconsci del paziente, paure e conflitti che sono all’origine dei suoi sintomi e delle sue sofferenze psichiche e somatopsichiche. La psicoterapia psicoanalitica, oltre allo strumento classico dell’interpretazione delle comunicazioni consce e inconsce del paziente introduce degli adattamenti tecnici e metodologici per rispondere alle necessità dei pazienti in funzione dei loro bisogni clinici, culturali, sociali, finanziari, ecc.